18 mai 2021

sourcer sur Meetup

0  comments

Pierre-André Fortin
Pourquoi Sourcer sur Meetup? LinkedIn est aujourd'hui devenu un outil central dans le sourcing... Au fil des ans la plateforme évolue afin de proposer aux sourceurs et recruteurs un outil offrant une expérience unique visant à faciliter le ciblage et l'approche de futurs talents... ! Seul hic, cette promesse est intrinsèquement liée à la donnée disponible sur la plateforme - c’est-à-dire à la façon dont une personne aura  complété son profil. C'est aussi ce qui en fait sa limite. 

Pour les plus impatients...rdv à la fin de l'article pour la vidéo ! 

Profil social n'est pas CV. 

Dans une démarche de sourcing, qui correspond à cibler, identifier et en engager des candidats passifs, à transformer des prospects en candidats, la maitrise de l'information est cruciale... la capacité à traiter et enrichir et croiser l'information via différente plateforme devient dès lors un levier et un vecteur de performance et d'efficience dans votre sourcing...

Ce nouvel article  vous propose de découvrir et d'envisager comment sourcer sur Meetup et enrichir vos recherches. 

Meetup est une plateforme passionnante qui favorise l'organisation d'événements divers et variés, elle se définit comme un réseau social local et revendique un peu plus de 35 millions d'utilisateurs.

Grâce à cette plateforme chaque organisateur qui le souhaite peut créer une communauté en ligne sur une thématique puis l'animer en créant des  événements de networking.

Il se monte des meetups sur des sujets extrêmement variés formant ainsi des communautés qu’il peut être intéressant de sourcer…

Les thématiques sont larges et si certaines n'ont pas a priori grand intérêt pour notre sourcing, d'autres peuvent être de vraies mines d'or.... En surfant un peu on peut trouver un Meetup sur le "computer vision" ou d'autres sur des technologies dernier cri... 

Dis-moi avec qui tu erres et je te dirai...

L'intérêt de ces groupes est d'y trouver des personnes qui seront intéressées et mobilisées sur la thématique traitée - En IT, il existe quasiment un meetup par technologie ou approche.... L'homme est un animal social ! On se regroupe entre paires...

Si la plateforme embarque un motuer de recherche interne, ce dernier se révèle à l'usage peu pratique, le site se X-Ray facilement, sinon voici un moteur Google CSE dédié à l'ensemble des communautés meetup dans le monde, pour autant il embarque en plus un filtre pour les principales villes de France... 

Prenons par exemple le cas du Meetup Nodejs Paris  :

Le Meetup Paris Node.js compte 5821 membres (cela ne veut pas dire que nous avons 5821 experts sur la technologie Node.js)... Tout au plus, 5821 personnes s'intéressent à ce groupe et à son activité. 

Prenons maintenant les événements organisés par le groupe... Nous pouvons faire l'hypothèse que les membres les plus assidus aux événements ont un intérêt pour le sujet. Il y a fort à parier que nous y trouvions là des personnes au fait de "node.js"... Il peut être intéressant alors d'envisager une approche de ses personnes.

Maintenant à bien regarder la donnée disponible sur la plateforme, nous disposons de peu d'éléments, au mieux un prénom et un nom, un username, éventuellement un lien twitter, facebook, parfois Linkedin et plus rarement encore une bio… En revanche, je dispose d’une possibilité de contact.

Pour autant si nous considérons l'ensemble des membres, très peu sont complets. Avant d’engager une communauté, il nous faudra la qualifier un peu mieux de façon à n’engager que les plus pertinents au regard de la recherche que nous menons.

Il va donc me falloir enrichir cette donnée...


My data is rich ?

Comment enrichir notre connaissance d'une personne? 

En la "Googlant" ou "Bingant" afin de trouver une empreinte numérique complémentaire.

Le premier média qui peut nous aider à enrichir nos données sur un plan professionnel reste bien entendu LinkedIn… plateforme à forte fréquentation qui offre un canal de communication premium.

Mais, si le profil existe sur LinkedIn, pourquoi le sourcer ailleurs? 

Parce que le profil LinkedIn n'est pas toujours bien rempli, l'information sourcée sur Meetup peut venir enrichir l'information non disponible sur  LinkedIn. Sans ce "complément d'information" et par un sourcing direct sur LinkedIn via mot clés, nous serions peut-être passés à côté....

Et alors? Quelle importance, il y a plein de profils disponibles sur LinkedIn?

Une fois encore, les profils les moins complets sont statistiquement moins contactés. Un profil moins sollicité se montrera plus sensible à une approche d'autant plus si elle a été travaillée...

Comment retrouver un profil Meetup sur le web en général et sur linkedIn en particulier? 

Google & Bing sont nos amis... il me suffit de requêter sur le prénom et nom et de me rendre sur la page LinkedIn qui figure en général parmi les premières réponses...

Pour plus de précision, nous pourrons utiliser un Linekdin X-ray : 

ou un Google CSE LinkedIn

L'intérêt de ces deux dernières méthodes étant d'éviter les résultats en dehors de la plateforme que nous ciblons...

Si nous avons peu d'homonyme avec "Pierre-André Fortin", il en sera autrement de Jean Dupont - toutefois si nous requêtons : Jean Dupont developpeur paris node.js, il est plus probable de n'avoir qu'une réponse unique...

Nous pouvons alors rechercher une à une ces personnes... Faisable mais un peu long... en particulier si nous avons des dizaines de profils à rechercher...

Think Twice, it's allright ! 

Avant de nous jeter corps et âmes dans ce type de recherche, réfléchissons quelques instants...

Si nous reprenons l'exemple du groupe Node.js Paris - nous avons plus de 5 800 inscrits... 

Sachant que : 

  • L'inscription à un groupe Meetup est d'une simplicité enfantine... 
  • La qualification de 5 800 profils risque de prendre un temps considérable 
  • Nous pouvons faire l'hypothèse raisonnable qu'une partie des 5 800 inscrits n'est pas forcément experte sur la technologie mais curieuse et n'aura donc que peu d'intérêt au final pour nos recherches. 

Il va nous falloir trouver un moyen de filtrer uniquement les personnes les plus impliquées.

Le groupe tient (ou tenait avant Covid) une réunion mensuelle... Le fait d'aller à un événement est un marqueur d'implication et d'intérêt... celui qui ne manque jamais un meetup ou du moins celui qui participe régulièrement est par nature impliqué et intéressé... l'intérêt de ce type de réunion est bien entendu de côtoyer et échanger avec ses paires... qui se ressemble... 

Nous pouvons alors sélectionner les profils qui seraient venus au moins 2 à 3 fois sur les derniers mois par exemple, nous aurions ainsi un échantillon de personnes impliquées dans la communauté sur lesquels il pourrait être intéressant d'investiguer...

Jusque-là rien de technique, de la méthode et du raisonnement...

Récupérer sa donnée... Scraping or not Scraping that's the question?

Nous pouvons au choix "copier-coller" la liste ou utiliser un programme pour le faire automatiquement… il y a forcément un outil pour cela…

L'extension Instantdatascraper fera très bien faire l'affaire...


Une fois récupéré les participants de plusieurs événements, Nous allons devoir comparer les fichiers générés par chaque extraction.

Pour se faire faire, nous les importons à la suite dans une même feuille Excel ou dans  mon Google Spreadsheet.

Notre objectif : repérer les doublons, triplons... correspondant aux personnes qui seraient venus à plusieurs événements... et donc les plus impliqués... nos experts supposés

Pour cela un moyen simple : le tableau croisé dynamique... Menons l'expérience sur les trois derniers Meetup du groupe NodeJS.

En quelques clics nos obtiens la liste des personnes des meetup suivant :

  • mercredi 9 octobre 2019 - Chapitre 07 / Conférence 02@Frichti
  • mercredi 13 novembre 2019 - Chapitre 07 / Conférence 03@Voodoo
  • mercredi 8 janvier 2020 - Chapitre 07 / Conférences 05@LaMalterie

Nous obtenons 424 entrées - il y a dans ce nombre des personnes venues 1 fois, 2 fois ou 3 fois... Pour dénombrer le "nombre de fois", nous utilisons la fonction tableau croisé dynamique de notre tableur, nous obtenons : 

Occurence de venue

Dénombrement

1 fois

269

2 fois

49

3 fois

15

Choisir c'est renoncer...

Nous allons donc nous intéresser en priorité aux 64 personnes s'étant rendues au moins deux fois à un événement Meetup (une fois peut être le produit du hasard, pas 2 ni 3....)

En détaillant les 64 profils, seulement 50 sont véritablement exploitables sous la forme Prénom/Nom. Nous allons donc nous concentrer sur ces 50 profils.

Pour rechercher ces profils dans LinkedIn nous avons le choix d'opérer la recherche soit directement dans la plateforme via la barre de recherche ou en utilisant un moteur de recherche et les requétant un par un, c'est un peu long et fastidieux.

Une solution de contournement et d'automatisation serait de générer automatiquement les requêtes puis de lancer ces requêtes en masse...

Pour cette opération, nous préférerons Bing à Google afin d'éviter les "captchas".


Il est temps d'Urler un bon coup ! 

Nous allons dans un premier temps créer les requêtes via Excel ou Google  Spreadsheet - Pour Créer ces requêtes, nous utiliserons la fonction Concatenation que nous avions vu dans un précédent article.

Comment? 

Etudions quelques instants le résultat d'une recherche Bing : 

L'expression de recherche "site:linkedin.com/in" dans Bing.com se traduit dans l'URL de notre navigateur de la manière suivante : "bing.com/search?q=site%3linkedin.com%2Fin"

L'Espace qui correspond à l'opérateur booléen AND , se traduit dans la barre d'URL par "+"

Nous pouvons donc créer des URLs de recherche depuis Excel ou Google Spreadsheet très facilement puisque nous en connaissons la structure : 

https://www.bing.com/search?q=[termA+TermB]

Nous allons utiliser la Formule CONCATENATION

La formule :

=CONCATENATION("https://www.bing.com/search?q=";CelluleTermA;"+";CelluleTermB)

Plus exactement :

=CONCATENATION("https://www.bing.com/search?q=site%3linkedin.com%2Fin";CellulePrénom;"+";CelluleNom)

Nous incrémentons cette formule sur chacune des lignes et le tour est joué... il ne nous reste plus qu'à lancer les recherches. Une fois encore nous pouvons "copier-coller" chacune des lignes dans l'URL de navigation de notre navigateur... long et fastidieux... 

Nous pouvons aussi nous servir d'une extension nous permettant d'ouvrir de multiple URL telle que : 

Il ne reste plus alors qu'à analyser les résultats de cette automatisation de X-ray...

Pourquoi ne pas directement appliquer la manipulation d'Url à la recherche dans Linkedin...

La formule dans excel ou Google Spreadsheet pourrait être :

=CONCATENATION("https://www.linkedin.com/search/results/all/?keywords=";PRENOM;"+";NOM)

Une fois générés les URLs - nous utiliserons à nouveau Multiple URLs Opener pour ouvrir par lot les Recherches LinkedIn ainsi créées.

Pensez à régler la temporisation d'ouverture à 2,5 voire 3/4 secondes pour passer sous les radars de LinkedIn - LinkedIn n'aime pas les automates...

C'est une option, néanmoins le moteur de recherche LinkedIn est extrêmement sensible à l'orthographe y compris aux traits d'union et autres petits détails apostrophes ou autres... ce qui peut altérer la recherche.... Sur ce point Bing ou Google seront plus tolérants. 

N.B : Le volume d'Urls ouvrables en une fois est liés à la puissance de votre ordinateur... sur un MacBook Air avec 8Go de Ram j'ouvrai 20 à 25 URL et mon MacBook faisait l'hélicoptère... avec ma machine de bureau et ses 32Go de Ram et un écran de 32 pouces... c'est 50 onglets... toujours avec un bruit d'hélicoptère...


Et Phantombuster ? 

Phantombuster est  cette plateforme qui regroupe des petites applications permettant d’automatiser différentes tâches répétitives et régulières. Avec Phantombuster s'ouvre les portes du Growth Hacking... à Vous l'automatisation de nombreuses tâches.... dont celles de rechercher un profil LinkedIn.

Avec un peu de paramétrage que les tutoriels en ligne expliquent de manière claire, vous pourrez lancer vos recherches de profils LinkedIn.

Cette approche est présentée par de nombreux Growth Hackers comme le nec plus ultra pour retrouver une liste de personnes sourcée sur une conférence ou un Meetup... Nous l'avons expérimenté de nombreuses fois et si les premières utilisations furent assez pertinentes, nous constatons depuis lors une tendance à renvoyer de nombreux faux positifs, plutôt que de renvoyer une information vide (ce qui correspondrait au fait que le profil n'est pas présent ou trouvé sur LinkedIn). Aussi, bien que l'outil se montre sur le papier séduisant, les résultats sont pour le moins mitigés. Par ailleurs, cet outil ne vous évitera pas non plus un travail préalable sous Google Spreadsheet pour la concaténation et ainsi regrouper dans une même colonne le nom, prénom et une info complémentaire afin de cibler correctement le profil (éviter l'effet Jean Dupont vu plus haut). 

En définitive, quel que soit l’outil, la méthode reste la même, automatiser le "cross référencement" (autrement dit croiser ses sources) pour enrichir sa data primaire via un moteur de recherche. Une fois enrichie, il faudra encore valider la pertinence de la donnée pour l'intégrer alors à son ATS ou son flux. Sourcer sur Meetup : c'est s'ouvrir à un sourcing non plus drivé par la présence ou l'absence de mots clés sur un profil, mais approcher le sourcing par sa dimension communautaire et comportementale.  


Tags


You may also like

Comment démarrer son Sourcing ?

Comment démarrer son Sourcing ?

De l’outil au process – comment démarrer l’automatisation de votre sourcing

De l’outil au process – comment démarrer l’automatisation de votre sourcing
Vous souhaitez laisser un commentaire? 

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

D'autres articles

janvier 5, 2021

Recruter sans budget ou avec un faible budget

novembre 24, 2020

Freesourcingtools est pensée comme une boîte à outils

novembre 4, 2020

2020 fut l'occasion de retrouver Thierry Vallaud* pour