Petite analyse de la demande de compétences en datascience

J’accompagne depuis plus de 16 années des organisations dans des recrutements liés à la connaissance client et au marketing client – jadis désigné comme statisticiens, puis Dataminer, l’heure est aujourd’hui aux Data Scientist…

Le marché a connu de profonde transformation autant liée à une innovation technologique qu’à une progressive appropriation de la data par l’ensemble des métiers.

Si le métier était encore confidentiel il y a quelques années, le fait de devenir le job le plus sexy du 21ème siècle, l’a soudainement mis sous les feu de la rampe…
Parce que pour ce nouvel or noir nécessite ses raffineurs, le Data Scientist figure aujourd’hui parmi les 15 métiers les plus recherchés selon un rapport édité par Linkedin.
France 2020 : les métiers les plus recherché - Linkedin

France 2020 : les métiers les plus recherché – Linkedin

En cette période Covid19, qui a vu bon nombre de recrutements stoppés, reportés ou annulés, Je me suis intéressé à la diffusion d’annonces sur le poste de Data Scientist.

L’objectif de ce premier article est de faire un état des lieu de la diffusion d’annonces et de tacher d’y voir un peu plus clair sur ce que recouvre cette fonction parfois mystérieuse qu’est le Data Scientist.
Par la suite, dans un second article à paraitre nous nous focaliserons sur la demande de compétences dans la connaissance clients.
Point de la diffusion d’annonces au 5 mai 2020 par jobboards
Jobboards
Nb Annonces
Pole Emploi 124
Apec 156
Monster 71
Indeed 120
Cadremploi 40
ParisJob 68
MétéoJob 28
Welcome To The Jungle 97
Stepstone 33

 

Avec 674 annonces diffusées sur le mois d’avril, LinkedIn est devenu sans conteste le diffuseur le plus important d’annonces est sur ce métier supplantant les jobboards traditionnels :

Les 674 annonces sur Linkedin répondant aux critères :
  • Data Scientist
  • Ile de France
  • Publiées dans les 30 derniers jours

 

Regardons de plus près les résultats…

Une rapide lecture des 674 titres d’annonces publiées en Ile de France sur le mois d’avril nous donne une grande variété de fonctions ou du moins de titre :

  • Data Analyst
  • Data Scientist
  • Data Engineer
  • Consultant, ingénieur, développeur ..big data
  • Ingénieur, chef de projet décisionnel
  • Software Engineer
  • Développeur full-stack

Si certaines annonces font référence directe à la Data science, pour d’autres cette référence est plus ou moins implicite… encore que dans le cas software engineer ou développeur full-stack ou back-end le rapport à la data science semble plus tenue.

1er enseignement

Le moteur de recherche de “Linkedin jobs » est sémantique. C’est à dire qu’il ne donne des réponses uniquement à partir des mots-clés, mais tentera de conceptualiser l’intention de la personne effectuant recherche afin de lui proposer des résultats de recherche plus pertinents que l’expression primaire saisie.

En retour de la recherche « data scientist » on obtient donc des résultats relatifs à la Datascience dans une compréhension large.

A l’aide d’un petit outil de textmining, nous avons compté les occurrences de mots dans les titres des annonces

L’objectif étant d’analyser la lexie du terme data science et ainsi d’opérer une caractérisation de celle-ci par l’occurrence des termes les plus fréquents.

Temes
Occurrences
Scientist, dascientist
217
Analyst, Analyste, Analytics, Analyses, Analysis
159
Engineer, Engineering, Ingenieur
110
Developpeur, Developpement, Developer, Developpeurs, Developpeuse
70
Architecte, Architect, Architecture, Architectures
19
Ml, Deep learning, Machine learning
31
 

Sans aller jusqu’à dire qu’il existerait autant de définition de Data Scientist qu’il existerait d’entreprises… Parler d’un Data Scientist reviendra alors à parler de Financier pour désigner un Trésorier, un Contrôleur de gestion, un Auditeur ou encore un Comptable… ces 4 fonctions font bien référence et appartiennent à la Finance pour autant chacune sont bien des métiers à part entière… Si certains parcours appréhenderont ces différents métiers, voire dans certaines entreprises en appréhenderont un, deux voire trois à la fois… Chacune de ces fonctions ont aussi leurs propre spécificité et carrière.

D’où la présence dans ces annonces relatives à la data science de profils aussi différents couvrant l’analyse, l’architecture, l’infrastructure et le développement y compris le développement de solutions de Dataviz, plus proche du développement logiciel que de la data pure…
Cela permet aussi de mieux appréhender la difficile compréhension de ce « nouveau » métier pour les recruteurs et plus largement les organisations.
Plus surprenant en revanche est la disparition des terme Data mining / Dataminer ou statistique ou Statisticien dans les intitulés de postes. Sur près de 674 postes, nous ne relevons que 4 intitulés de postes référents directement aux statistiques. Il s’agit là d’une véritable évolution dans la désignation de ce poste.
Alors que par ailleurs pour une bonne partie desdits annonces et postes qui en découlent, il s’agira souvent de concevoir, implémenter des algorithmes statistiques permettant la fouille de données (ce que nous appelions il ya encore peu data mining).
 

Représentation par secteurs d’activité

Secteur Nb Annonces %
Oil & Energy
13 1,97
Medical
14 2,12
or Industrial Engineering
15 2,27
Consumer Goods
16 2,42
Marketing and Advertising
17 2,57
Management Consulting
24 3,63
Health, Wellness and Fitness
25 3,78
Financial Services
26 3,93
Internet
28 4,24
Food Production
35 5,30
Computer & Network Security
42 6,35
Banking
57 8,62
Insurance
66 9,98
Information Technology and Services
158 23,90

Sans surprise les secteurs du conseil IT, de l’assurance et de la banque figurent parmi le trio de tête dans la demande de datascientist….

Niveau d’expérience :

Copie d’écran des filtres proposé par Linkedin

Niveau d’expérience
Nombre d’annonces
Proportion
Stagiaire
8
1,19
Premier emploi
349
51,78
Confirmé
225 33,38
Directeur
9 1,34
Manager
41 6,08
Non déterminé
42 6,23
Total
674 100

Premier constat, la demande la plus importantes de Data Scientists s’opère sur les profils débutants & confirmés ce qui est en cohérence et proportionnel à la diffusion globale des annonces publiées sur Linkedin. (Les classes “Premier emploi” & « Confirmé” représentent 85,16% de l’ensemble des “annonces Data Scientists” vs 87,72% de l’ensemble des annonces).

8 annonces sont référencées dans la classe stagiaire, alors que 75 annonces font référence à de l’alternance et de l’apprentissage dans leur intitulé.
Autre classification intéressante, sans qu’elle puisse être véritablement fiable à 100% dans la mesure où la codification des annonces est laissée au libre choix de celui qui diffuse l’annonce,ets ke secteur d’activité
Ce Volume d’annonces est à mettre en regard de la workforce disponible sur ces mêmes sujets.
Toujours sur Linkedin, en Ile de France, nous dénombrons un peu plus de 6 000 personnes répondant aux titres de Data Scientist ou ayant Big Data dans leur intitulé de poste & un peu plus de 1000 personnes ayant un titre de Data Analyst comportant les mots clés : statistique, mathématique, mathématique, Informatique, computer science ou IA.(partant du principe que la présence de ces mots clés dans les profils rendra la teinte data science des annonces, rendant ainsi la corrélation pertinente).
Ainsi, bien qu’en période de Covid, et que nous ayons assisté à un recul fort de la mise en ligne d’annonces sur ces dernières semaines. La demande de compétences (674 annonces) VS l’offre de compétences présente sur Linkedin est sur un rapport de 1 pour 10 en valeur absolue.

 

Si nous regardons plus précisément sur les deux contingents les plus demandés :

Niveau d’expérience
Nombre d’annonces
Worforce disponible Ratio
Premier emploi
349
+/- 4000
1 annonce pour 11,5 candidats potentiels
Confirmé
225
+/- 2000
1 annonce pour 8,5 candidats potentiels

Ce rapport évalue une offre de compétence potentiellement disponible au regard de la demande, mais elle reste à relativiser dans la mesure où elle part du postulat que l’ensemble des profils puissent être candidats… ce qui, nous le savons est loin d’être le cas… Au mieux, à condition d’avoir un projet mobilisant, nous aurons 75% de personnes se déclarant prêtes éventuellement à envisager un mouvement vers un nouveau projet.

Néanmoins, en période d’incertitude et de crise, le marché de l’emploi a plutôt tendance à se figer, les candidats étant moins favorable à la mobilité compte tenu des risques induits par le changement.
Il aurait été intéressant d’avoir des éléments de diffusion d’offre ante-covid, pour autant les volumes de demandes actuelles permettent tout de même une mise en perspective quant aux tensions existantes sur ces métiers.
Il serait très certainement intéressant de regarder ensuite quelles seront les offres suivies d’une proposition de recrutement – Il n’est pas rare d’avoir vu par le passé des entreprises continuant la diffusion d’annonces pour maintenir artificiellement une prise de parole vis à vis du marché du recrutement sans pour autant concrétiser ses offres par des recrutements.
Je terminerais donc par une pointe d’optimisme sur le fais que bien qu’il puisse y avoir aujourd’hui de fortes interrogations sur l’avenir économique, les métiers de la data continueront à être en forte demande a fortiori dans une période où la réduction d’incertitude sera un avantage compétitif. Dans cette perspective, la possibilité pour les organisations à recruter sera directement lié leur capacité à avoir une vision claire et précise de ce qu’elles attendront de leurs équipes et projet data.