16 juin 2022

Sourcer sans outils ou l’éloge de la frugalité

0  comments

Pierre-André Fortin

Dans la droite lignée du voyage au pays du sourcing, j'ai récemment eu le plaisir de contribuer directement au blog Sourceurs? Non Peut-être !  de Nicolas Darcis

Réflexions autour du sourcing, du voyage et de la frugalité !

Sans résumé l'article, je ne souhaite pas vous divulgacher le plaisir de ma prose, j'y traite de frugalité, de méthodologie de recherche, de sourcing et une fois encore de voyage...

Pour les plus pressés d’entre-vous, spoiler alerte, je parle entre autre du fait qu’on en emmène toujours trop, et que ce trop finit par peser sur le voyage, le freiner voire l’empêcher.

Je finis l'article sur une approche méthodologique du sourcing comportemental via Twitter et en détail  pour Meetup. 

Pourquoi parler Voyage pour parler du sourcing ? 

J’aime l’analogie, cette association parfois si simple et si puissante… elle est à l’image de notre cerveau. Bien loin des structures académiques du raisonnement en deux trois parties structurées. A l’image d'un bateau, notre esprit vogue d’idées en idées au grés de l’association fortuite - c'est du reste une des raisons qui explique la puissance des cartes mentales dans les processus de création ou de mémorisation. 

Du voyage mental au voyage physique, il n’y a qu’un pas ! C’est ainsi qu’après un Voyage au pays du sourcing, il y a quelques semaines, je vous propose une nouvelle fois de chausser vos randonneuses, votre bagpack… pour cette fois ci vous emmener sur les sentiers de la frugalité dans le sourcing et  le voyage.


La surabondance de gadgets, de trucs, de machins et de bidules inutiles… nous l’avons tous vécu dans nos valises, ces accessoires, vêtements qu’en définitive nous avons emmener sans les porter alors que nous les avons pourtant péniblement charrier de la maison à nos lieux de vacances… 

Imaginez, comment envisager mon trek sans mes bâtons de marche? Impossible ! Je renonce donc à ce trek engagé et pourtant superbe, faute de ces sacrosaints bâtons. Et pourtant j'ai marché des années sans, mais je l'ai oublié ! Convaincu que sans cet équipement, que je tiens pour nécessaire, je n’y arriverai pas, et renonce ! Ca vous parle? 

Ramené au sourcing, c’est l’absence d’un outil, le manque de budget, ou que sais-je? Bref, Toute ces excuses que nous nous trouvons pour ne pas faire les choses ou alors les faire dans la douleur… bref, autour de cette approche de la frugalité, je reviens encore une fois sur l’essentiel : la méthodologie et nos rapports aux outils, quand ils ne sont plus un moyen mais une finalité ! 

La frugalité comme art de vivre, le renoncement au superflu, pour se concentrer sur l’essentiel… 

La suite c’est par ici… bonne lecture !

..


Vous souhaitez laisser un commentaire? 

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

D'autres articles

novembre 4, 2020

2020 fut l'occasion de retrouver Thierry Vallaud* pour

octobre 24, 2020

Le booléen, ça vous parle ? C'est ce langage

juillet 15, 2020

Il y a quelques temps, j'ai eu le